Mot-clé - Tabeau commenté

Fil des billets

Réalmont, le village de chez nous

RéalmontParfois, dans nos villages et surtout dans ceux du midi, il nous arrive de ne plus savoir si l'on se trouve hors de la maison ou dans la maison.
Il y a du thym, du fenouil et de la musique autour du chemin qui nous guide vers la grange ; du fenouil, de la musique et du thym dans les placards de la cuisine.
Une corbeille de fruits et une bouteille de vin investissent gentiment la table du salon alors qu'un plateau de charcuterie et une grande carafe d'eau nous attendent à l'ombre d'un figuier.
Les marches de l'escalier nous mènent aussi bien aux chambres qu'à la cîme d'un pin parasol, aussi bien au grenier qu'à la colline d'en face.
Tout est mélangé, ensemble et lié, distinct, uniment vrai.
(Regardez l'ampoule.)

Le 11ème doigt


J'adore peindre sur des surfaces ovales.
"Deux J" est un homme très agréable. la gentillesse personnifiée. Deux J est évidemment un surnom. Il est le petit-fils du peintre D'Espic, membre de l'atelier 7 et ami de Jacques Villon.
Un jour, il me dit :" Je t'achète ce tableau ; mais il est tellement bien dans son atelier que, pour l'instant, je le laisse chez lui." C'était en juillet 2004.
Maintenant, mon cher Deux J, je te ferai gentiment remarquer que nous sommes en 2009.

Laurette

Laurette Ma voisine a un peu plus de 80 ans et je l'aime beaucoup.
Ce tableau est peint sur l'un des draps dans lesquels elle dormait quand elle était enfant. Le jour où elle ne l'a donné, il m'a paru si fin, si usé, si fragile que je me demande encore comment j'ai pu réussir à l'utiliser comme support.
Maintenant, à la place de pourrir dans une décharge publique, bien tendu, solidifié et comme neuf, il maquille les murs d'une chambre.